Ile Maurice, loin des clichés.

Dépaysement.

Une invitation au voyage. À un véritable voyage, loin des clichés et des cartes postales. Parfait endroit pour les hôteliers de luxe et les jeunes mariés, l’Ile Maurice a bien plus à offrir.

UN PEUPLE, une multitude de paysages.

En longeant la côte ouest, à côté des plages paradisiaques et des grands lagons bleus turquoise, on trouve quelques plages secrètes, préservées de toute trace humaine. Étendue de pins, de cannes à sucre, petits villages de taule et de ciment.

Le paysage de Mauritius c’est aussi, à l’intérieur de ce décor de rêve, un peuple qui sourit… tout le temps. 

On ne se sent ni blanc, ni “vazahas“, ni riche, ni pauvre : on se sent juste à Maurice.

Port-Louis, l’improbable nid.

Faire un détour par Port-Louis c’est prendre la dimension multiculturelle de cette île de 1865 km².

Mosquées, temples hindous, églises cohabitent. Sur les étales du marché, on découvre une cuisine influencée par un passé culturel important : créoles, indiens, arabes…

Véritable ville ouverte sur l’Océan Indien, Port-Louis nous donne pourtant le sentiment d’être au milieu de l’île.

Cette île d’origine volcanique nous donne plus d’une fois l’impression d’être désorientés. Son relief bas et la successions des ses paysages trompent plus d’une fois notre oeil.

(à ne pas louper : le Morne Brabant.)

 
 

et du sourire, encore du sourire.

La vie Mauricienne nous apparaît douce. Sortis des grandes aires touristiques, on se rend pourtant compte que la présence des gros hôtels de luxe sur l’île n’enrichit pas équitablement le peuple.

La côte Est, plus sauvage, en est la plus belle démonstration. Certains villages nous paraissent à l’abandon. Marécages, plaines à perte de vue, plages rocheuses…

Et pourtant, le peuple n’en apparaît pas moins heureux.

Des vies simples, où chacun travaille pour gagner ce dont il à besoin. Sûrement, nous n’avons pas tous les codes.

Peu importe, le temps nous a paru tellement bon, les gens tellement simples et la vie tellement vraie.

Mégane Saint-Sulpice.

Laisser un commentaire

Fermer le menu