Le Piton de la Fournaise, le mystique.

randonnée, réunion, tourisme
volcan, randonnée, tourisme

En parler c’est bien. Mais le voir de ses propres yeux, c’est beaucoup mieux.

Après plusieurs heures de marche sous le soleil, la bruine, les nuages, le sentier nous amène au cratère Dolomieu. Formé en 1791, effondré en 2007, ce cratère se trouve, avec le cratère Bory, au sommet du tant reconnu Piton de la Fournaise.

Une sensation de vertige ?

Un kilomètre de long, sept cent cinquante mètres de large et trois cent cinquante mètres de profondeur, à 2522 mètres d’altitude : alors oui ça peut étourdir ! Mieux vaut s’asseoir et contempler, apprécier d’un côté la mer de nuage et de l’autre ce paysage lunaire qui s’offre à nous.

Le chemin retour nous permet de nous arrêter sur tout ce qu’on avait pas penser à regarder tellement l’excitation avait pris le dessus à la montée : ici et là, des petits cratères, des fissures d’où s’évapore de la fumée ou encore ces coulées de lave qui serpentent le par-terre.

Au pied du Formica Léo, petit piton volcanique au pied du Pas de Bellecombe, on prend le temps de regarder autour : la faune et la flore reprennent leurs droits, la couleur rouge orangée de la Plaine des Sables se laisse discrètement apparaître.

Une expérience qui nous amène tantôt sur mars tantôt dans un désert tantôt sur la lune, le tout en quelques heures.

Chapeau Mère Nature.

Mégane Saint-Sulpice

Laisser un commentaire

Fermer le menu