Pietrosella pour la magie.

pietrosella, corse, vacances, balades

Pietrosella, le village.

Plus connu pour ses plages de sable blanc, son eau limpide et turquoise, le village de Pietrosella -Pitrusedda- est un véritable “balcon sur la mer et les montagnes” qui porte si bien les traces de son passé.

Une trentaine de maisons composent ce petit village de Corse-du-Sud. Les transhumants et leurs “caseddi” ont forgé l’histoire de ce lieu pittoresque aux maisons de pierres rosies par le soleil. On retrouve au centre du village des traces d’un passif aussi religieux que pastoral. Loin de l’agitation du bord de mer, Pietrosella nous fait sentir la Corse et son maquis en profitant d’un panorama exceptionnel sur le Golfe d’Ajaccio.

L’histoire tumultueuse qu’on connaît à l’île de beauté a peu à peu incité les populations à se rapprocher du bord de mer, devenu plus sûr. Le village de Pitrusedda voit alors naître ses hameaux : Cruciata, Fuculina,Sant’Amanza, Acellasca et plus loin la magnifique presqu’île de l’Isolella…

paysages de carte postale dites-vous ?

Les hameaux de Pietrosella font partie intégrante de son charme d’aujourd’hui. Cruciata, ancien poste de transhumance des bergers sur les hauteurs, Sant’Amanza fut quant à lui le lieu de vie des charbonniers venus d’Italie jusqu’aux années 50. Acellasca – “la colline aux oiseaux” – a connu des années d’autonomie où chèvres, brebis, potagers suffisaient à nourrir les seules trois familles qui y résidaient. Fuculina, incendié par l’armée allemande dans les années 40, est un hameau qui porte les traces de son histoire au milieu d’une nature envahissante qui n’enlève rien à son panorama exceptionnel.

Partout dans le village et ses hameaux, le patrimoine ancien de Pietrosella est présent : chapelle, rocher, églises, four à pain, fontaine, moulin et bien-sûr la tour historique de l’Isolella.

“UN BALCON SUR LA MER”

Aucune invention : cette expression connue depuis des années résume à elle seule le village de Pitrusedda. Si son patrimoine historique et religieux fait acte de grande présence, on ne peut en oublier ses plages de sables fins, sa mer turquoise et cette douceur de vivre : Agnarellu, Cala Medea, Sainte-Barbe, Fica ou Mare e Sole, Stagnola et la plage du Ruppione.

Pour le “balcon” c’est sans doute au Camping le Sud que ça se passe le mieux, pour la “mer” rendez-vous chaleureux à la Paillotte du Ruppione.

Pietrosella c’est une invitation à contemplation du temps passé et de celui qui passe…

Mégane Saint-Sulpice.

Crédit photo 3 : villagesdeCorse.fr

Cet article a 2 commentaires

Laisser un commentaire

Fermer le menu