Le Cap Corse depuis le Monte Stello

Rendez-vous au sommet.

Deuxième plus haut sommet du Cap Corse, le Monte Stello surplombe les vallées de Brando, d’Olmeta-di-Capicorso, de Sisco et d’Ogliastro. Véritable belvédère de cette région, ses 1307 mètres d’altitude valent largement le détour.

Magnifique spectacle en haut de cette étroite presqu’île prolongeant merveilleusement le nord de la Corse. La mer, les montagnes et les villages se dessinent. Les paysages aérés sont marqués par le maquis.

L’île dans l’île.

Terre de paysans-marins, le Cap Corse est aujourd’hui encore marqué par son passé. Ses villages de pierres, ses tombeaux face à la mer, ses tours génoises, les châteaux féodaux, les maisons des américains ou encore les moulins à vent. Trente cinq kilomètres d’histoires sur quatorze kilomètres de souvenirs !

Le Cap Corse est l’un des seul endroit de Corse où l’on peut apprécier le même jour un levé et un coucher de soleil.

Le parfum du vent.

Le maquis omniprésent se mêle au Libecciu. Les odeurs du myrte, du ciste et de l’arbousier croisent la violette de Corse et l’endémique Morisie. Le Cap est aussi l’unique refuge de France de la Verveine Nodiflore.

La nature nous donne une raison d’apprécier les 300 jours de vent soufflant sur ces terres.

Et du bleu tout autour.

Plage de sable blanc ou noir, criques ou embouchures d’un étroits chemins… On se baigne ici partout. On y apprécie une sensation de bout du monde sur la plage de Barcaghju, l’originalité de Nonza ou les vagues de Farinole

Plus d’infos sur le Cap Corse

A ne pas louper : les vins du Domaine Pieretti

Mégane Saint-Sulpice.

 

Laisser un commentaire